Rapport d’activités 2018/2019

 1) Etude environnementale concernant le PAP « Schoettermarial » dans le nouveau PAG

Le SILK a, par observation sur le site « Schoettermarial », remarqué qu’une étude scientifique était en cours de réalisation.  Il a par la suite demandé, par courrier du 25 mai 2018 auprès du MDDI Ministre de l’Environnement, des informations sur cette éventuelle étude environnementale sur ce site.

Par courrier du 8 juin 2018, le SILK a été informé par la Ministre de l’Environnement, qu’ « Après concertation avec mes services, le propriétaire du terrain, la firme Soludec a mandaté le bureau d’études Luxplan, expert en la matière, pour coordonner en 2018 une étude de terrain concernant certaines espèces protégées ».

Par courrier du 10 juillet 2018, Le SILK a demandé à la Ministre de lui transmettre une copie de cette étude, dès qu’elle sera terminée.

Par courrier du 27 juillet 2018, le SILK rappela à la société Luxplan, en charge de ces études, que les « nids à muscardins » posés pour le recensement de cette population avaient été vandalisés et étaient par conséquent inefficaces, information qui avait déjà été communiquée par le SILK en mai 2018, mais sans réaction apparente de la part du bureau d’étude.

Par courrier du 19 octobre 2018, le SILK, ayant pris connaissance que les études environnementales sur le site « Schoettermarial » étaient terminées, sollicita auprès de la Ministre de l’Environnement, la communication de tous les rapports environnementaux réalisés jusqu’à présent sur le site.

Finalement et après bien de tergiversations, le SILK a réussi d’avoir par courriel du 31 janvier 2019, l’étude environnementale, intitulée : « PAP Schoettermarial, Maßnahmenkonzept, Artenschutz ».

Le répertoriage des espèces se concentre presque exclusivement sur la population de la Coronelle lisse (Schlingnatter).  M. PROESS du bureau d’études ECOTOP y a pu documenter, sur la période d’une année, la présence de 25 exemplaires, dont jeunes et adultes.  Compte tenu de la présence d’un si grand nombre sur cette surface, on peut en déduire une population importante, qui se reproduit sur le site.  L’espèce bénéficie de la plus grande protection, tant au niveau national qu’Européen.

En ce qui concerne les autres espèces recensées par MILVUS, tel que l’avifaune, les chiroptères, les muscardins, les lépidoptères, les insectes, la flore en général, le conseil d’administration du SILK est d’avis que l’étude est soit incomplète, soit inexistante.

Le restant du rapport décrit presque exclusivement la technique pour déloger la Coronelle lisse, en vue de la construction de 4 immeubles tours pour 150 logements.  MILVUS postule que les constructions projetées ne feraient pas de tort aux autres espèces vivant dans ce biotope de pelouse sèche.  Or, avant toute action concrète sur le terrain, l’accord de la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement Durable est nécessaire.

Le conseil d’administration du SILK est d’avis que la réduction de la moitié du biotope, pourrait faire basculer la surface critique de survie des espèces et faire collaber tout le système écologique.  De même le rapport ne mentionne à aucun moment une zone tampon de transition entre les constructions projetée et les biotopes.

Il est évident que pour tout écosystème qu’il s’agit de garder, il sera impératif de faire des investigations périodiques en vue d’enlever la prolifération de toute végétation intempestive.

Par son courrier du 25 février, le SILK a fait part de ses observations à Madame la Ministre de l’environnement, du Climat et du Développement durable. Le SILK lui a suggéré de bien vouloir reporter toute décision d’autorisation, le temps d’être en possession d’une étude complète, permettant d’évaluer les incidences de l’urbanisation sur la biodiversité environnante de ce site exceptionnel.

2) Piste cyclable le long du bd K. Adenauer (BEI).

Par courrier du 21 février 2018, le SILK rappelle à la Ville de Luxembourg ses doléances au sujet de la signalisation d’une piste cyclable le long de la BEI.  Ceci évitera aux habitants de Kirchberg de traverser le boulevard K. Adenauer à deux reprises pour se rendre au nouvel arrêt Pfaffenthal.  Selon le SILK, qui se base sur les recommandations de la commission de circulation de l’Etat, la largeur du trottoir actuel de 2,50 m serait suffisante pour une telle réglementation.  Il joint à son courrier une lettre du Ministre du MDDI attestant que la Ville est la seule compétente pour la réglementation de cette piste cyclable.

Dans sa réponse du 26 février 2018, le Bourgmestre nous informe qu’il partage l’opinion du SILK, mais nous informe que « les terrains nécessaires à la réalisation de ce projet appartiennent à la BEI, et la Ville de Luxembourg ne saurait évidemment prendre un règlement de circulation concernant un terrain privé ». Le Bourgmestre nous informe, que des pourparlers avec la BEI sont menés depuis plusieurs années, mais malheureusement sans résultat.

Par courrier du 5 mars 2018, le SILK s’adresse au Ministre du MDDI afin d’intervenir personnellement pour régulariser cette situation et permettre à la Ville de prendre le règlement de circulation défaillant.

Le SILK n’a jamais eu ni d’accusé de réception, ni de réponse à ce courrier.

Par son courrier du 8 mai 2018, la LVI « Lëtzebuerger Velos-Initiativ a.s.b.l. » a soutenu les revendications du SILK en s’adressant directement au Président de la BEI, demandant des informations sur l’état des pourparlers avec le MDDI et leur position quant à la signalisation d’une piste cyclable le long de leur siège.

Par son courrier du 28 mai 2018, le SILK félicite le collège de Bourgmestre et échevins de Ville qu’ils partagent le point de vue du SILK pour le cheminement de piste cyclable et les informe que sur base d’un mesurage cadastral la question foncière est résolue, puisque le trottoir actuel de 2,50 m se situe intégralement dans le domaine public. Rien ne devrait donc s’opposer à la règlementation d’une piste cyclable mixte.

Dans sa réponse du 25 juillet 2018, la Ville nous informe que pour la règlementation d’une piste cyclable mixte une largeur de 3,65 m est requise et que l’espace manquant doit être mis à disposition par la BEI.  La Ville nous informe cependant qu’il y a une percée dans les négociations avec la BEI et que le FUAK (Fonds d’Urbanisation et d’Aménagement du plateau de Kirchberg) a été chargé d’élaborer une convention avec la BEI pour la mise à disposition de ces terrains.

Par courriel du 28 décembre 2018, adressé au MDDI Cellule Mobilité Douce, le SILK demande un avis, sur la largeur minimale que le trottoir doit accuser pour y réglementer une piste cyclable mixte piétons-cyclistes.

Dans sa réponse par courriel du 10.01.2019, la Mobilité Douce nous informe que les instances étatiques, en l’occurrence le FUAK, font tout pour que ce projet avance. Le FUAK vient en effet de déposer un projet de convention permettant à la fois d’élargir le trottoir et de permettre à la BEI de réaliser leur projet de protection périphérique, c. à d. la pose de barrières antiterroristes contre voitures-bélier.  Une fois la convention signée, la Ville prendra un règlement de circulation permettant la circulation cyclistes-piétons.

Lors de l’entrevue du 12 janvier 2019 avec le Fonds Kirchberg, le Président nous informe que la BEI vient de signer la convention, et qu’il va la transmettre de suite à la Ville de Luxembourg, pour qu’elle puisse prendre le règlement de circulation afférent.

3) Boulevard de contournement Prince Charles.

Par son courrier du 4 juin 2018, le SILK intervient auprès de la Ville de Luxembourg pour savoir si, entre-temps, un terrain de rechange pour les forains de la « Schueberfouer » a été trouvé.

Concernant cette demande, le SILK a été informé par courrier du 30 janvier 2019, que malgré tous les efforts des services de la Ville, il n’a malheureusement pas été possible de trouver une alternative au stationnement des véhicules des forains.  Chaque année le bvd de contournement restera donc bloqué à toute circulation pour le temps de 6 semaines.

Suite à l’avis de marché lancé par CREOS, pour le renforcement du réseau d’infrastructures dans le boulevard de contournement, le SILK adresse en date du 7 janvier 2019, un nouveau courrier à la Ville de Luxembourg, pour s’informer :

  • Si ces travaux sont planifiés en vue d’une urbanisation future et laquelle ?
  • Sur le régime du trafic, afin d’éviter un itinéraire dérobé à travers la zone résidentielle 30 ?
  • Pour proposer un décalage des travaux avec ceux en cours dans le Val des Bons Malades.
  • Pour demander si une place de stationnement alternative a été trouvée pour les forains ?

La Ville a pris note du courrier moyennant accusé de réception daté au 10 janvier 2019.

4) Arrêt de bus rue Noesen.

Par son courrier du 9 février 2018, le SILK avait demandé à la Ville de conformer l’arrêt de bus aux normes et prescriptions en vigueur par la pose de chasse-roues permettant un accès plus aisé aux transports en commun.

Dans son accusé de réception du 23 février 2018, puis de sa réponse du 18 juillet 2018, Madame le Bourgmestre informe le SILK que le quai de l’arrêt de bus sera mis en conformité.

Ces travaux ont de suite été réalisés, à notre entière satisfaction.

5) Rues du Potager et des Cigales.

Vu le manque de visibilité dû à l’absence d’accotements et la densification future, le SILK a demandé par son courrier du 12 février 2018 la pose de miroirs routiers dans le Val des Bons Malades.

Cette proposition fût cependant rejetée par la Ville dans sa lettre du 8 novembre 2018.  Suite à un retour par courriel dans lequel le SILK demande une alternative en vue de la sécurisation de ces carrefours, la Ville nous informe que le service de Circulation est actuellement en train d’analyser cette demande.

Par son courrier du 3 juillet le SILK s’adresse à la Ville pour demander l’instauration d’une zone résidentielle « 20 » dans les rues du Potager et des Cigales.  La motivation est qu’il s’agit en l’occurrence de rues en cul de sac sans trottoirs, accusant une circulation transversale importante de piétons, mais où les restrictions de vitesse aux débouchés ne sont pas respectées.

Dans sa réponse du 30 janvier 2019, la Ville nous informe qu’il n’y est pas possible d’introduire une zone résidentielle « 20 km/h », à cause de l’existence de trottoirs des deux côtés de la rue. Cette mesure serait contraire aux critères définis par la Commission de circulation de l’Etat.

6) Trafic dérobé par les rues St. Fiacre et de Kirchberg.

Par son courrier du 23 février 2018, le SILK avait demandé à la Ville de prendre des mesures, afin d’éviter le trafic dérobé à des vitesses excessives aux heures de pointe à travers le quartier résidentiel 30.

Dans sa réponse du 30 janvier 2019, la Ville nous informe, qu’elle ne peut malheureusement pas prendre des mesures supplémentaires par rapport de celles déjà en place.  Les rue St Fiacre et de Kirchberg constituent des voies de desserte locales, intégrées dans la zone 30 km/h du quartier, dont le but est justement de dissuader le trafic de transit à traverser le quartier résidentiel.  Le service de la Circulation aurait donc pris toutes les précautions possibles en vue de la réduction du trafic dérobé.  En ce qui concerne le non-respect de la vitesse maximale autorisée, la Ville aurait informé le Police Grand-Ducale pour organiser des contrôles de vitesse.

7) Rappel du zonage 30 dans la rue des Maraîchers.

Par son courrier du 5 juin 2018, adressé à la Ville de Luxembourg, le SILK demande un renforcement du marquage, tant horizontal que vertical de la zone 30 dans la rue de Maraîchers à la hauteur de l’arrêt de bus.

Dans sa réponse du 18 février 2019, la Ville nous informe qu’elle a donné son accord pour le renforcement de la signalisation en appliquant des pictogrammes « 30 » supplémentaires, afin de rappeler aux usagers de la route la réglementation existante.  De même elle a invité la police grand-ducale de procéder à des contrôles de vitesse.

8) Demande d’entrevue.

Vu le nombre important de dossiers en souffrance, le SILK a, par son courrier du 17 juillet 2018, sollicité une entrevue auprès du collège des Bourgmestre et échevins de la Ville, en y joignant une proposition d’ordre du jour.

En date du 30 janvier 2019, la Ville nous répond par écrit aux différentes questions de l’ordre du jour, et en nous proposant cependant encore une entrevue, s’il reste des points à éclaircir.

9) Conseil d’Administration.

Composition

Suite à l’assemblée générale ordinaire du 25 avril 2018 et à la répartition des charges du 14 mai 2018, la composition du Conseil d’Administration est la suivante :

 

Président: M. Paul REEFF                               Vice-président : M. Henri BRAM

Secrétaire: M. Roland HARRAS         Trésorier : M. Robert HUBERTY

Webmaster : M. Giampaolo DINI

Membres: Mme Antoinette HOFFMANN ; MM. Bernard CASSAIGNAU ; Romain MEYER ; Paul ZENS.

Réunions

Le Conseil d’Administration s’est réuni 5 fois pendant la période considérée.

10) USILL (Union des Syndicats d’Intérêts Locaux de la Ville de Luxembourg)

Délégués.

Nos délégués auprès de l’USILL sont MM. BRAM ; DINI; les délégués suppléants sont MM. HARRAS ; HUBERTY.

 

Les principaux dossiers du programme d’activités de l’USILL sont:

 

* FINDEL (vols de nuit, bruit, extension, …)

* TRANSPORTS PUBLICS  (train, bus, tram)

* SECURITE  (règlement de police, comité de prévention communal, ouverture nocturne).

* DEVELOPPEMENT URBAIN  PAG

* JEUNESSE  (encadrement, loisirs, …)

* PARTICIPATION CITOYENNE.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close